• 18

    L'individu murmure, sentant votre hésitation :

    -Je sais à quel point il est difficile de remettre sa vie entre les mains de quelqu'un. Mais sache que tu as fait le bon choix. Le Château est un Maître juste, tu ne regretteras pas ta décision.

    La personne en face de vous reprend, après une courte pause :

    -Ici bas, des gens meurent, des gens souffrent, des gens pleurent et se font écraser par les Félons. Leur justice est corrompue, leur combat est vain. Tu verras dans l'Ordre des gens qui semblent heureux s'effondrer au premier détour d'un couloir, et tu comprendras que le régime instauré les épuise et les détruit, mais qu'ils n'osent pas s'en plaindre de peur d'être considéré comme un fidèle. C'est à toi de les sauver, d'agir pour aider ceux qui en sont incapables. Regarde autour de toi, là bas, il y a une femme enceinte qui craint qu'on lui arrache son enfant à sa naissance, il y a des mioches qu'on exploite et qui crèvent la faim, il y a des femmes qu'on injure et qui baissent la tête. Regarde ! Le Château n'est pas blanc, il n'est pas parfait et sa justice est parfois dure : mais il pense à son peuple. La loi du Château est bien plus juste que celle des impies. Si tu as peur de remettre ta vie entre les mains de notre Seigneur, alors ô combien tu devrais craindre de la confier aux Félons. Car si la justice du Château n'est pas blanche, celle des Félons est noire, noire de haine et de cruauté.

    Et il termine sa tirade. Un soupçon d'esprit critique vous suffit pour comprendre que certains de ses propos sont exagérés et que le Château est certainement plus cruel qu'il n'y paraît, mais l'individu vous a convaincu.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :